Découvrez les 5 éléments pour concevoir correctement vos machines destinées à des conditions difficiles

Les développeurs de machines destinées à des applications difficiles savent combien il est important de choisir des composants de contrôle de mouvement pouvant résister aux conditions les plus extrêmes. Pour les aider dans cette voie, une étude récente a présenté cinq éléments que les concepteurs devraient garder à l’esprit et qui contribuent à une robustesse de fonctionnement :

  • Choix des matériaux
  • Traitement de la surface
  • Stratégie d’étanchéité
  • Résistance aux vibrations et aux chocs
  • Facilité d’entretien

Élément 1 : Choix Des Matériaux

Les nouveaux alliages et matériaux composites peuvent résister à des températures extrêmes, à l’exposition à des produits chimiques ou abrasifs, à des lavages fréquents et à d’autres facteurs environnementaux. L’acier inoxydable, l’aluminium à anodisation dure et les polymères résistants font partie des matériaux les plus couramment utilisés pour rendre les composants de contrôle de mouvement plus robustes.

De mauvais choix de matériaux entraînent souvent des pannes prématurées, une perte de productivité et des réparations et un entretien coûteux sur le terrain. Une protection maximale de la machine est obtenue lorsque tous les composants de contrôle du mouvement – du boîtier de l’actionneur au plus petit palier – sont sélectionnés en tenant compte des pires cas de figure.

Élément 2 : Revêtements/Traitement De La Surface

Des revêtements durables sur les actionneurs protègent réellement leurs composants internes.

Les composants pour le contrôle de mouvement utilisés dans des environnements extrêmement corrosifs doivent également être revêtus de matériaux de haute qualité. Cela améliore le fonctionnement et réduit les temps d’arrêt, en particulier dans des environnements où les produits chimiques corrosifs, la brume de mer saline ou l’immersion font qu’une protection supplémentaire est exigée. La bonne combinaison de revêtements et de matériaux peut prolonger jusqu’à 200 fois la durée de vie des composants.

Élément 3 : Stratégie D'étanchéité

Si un composant n’est pas suffisamment étanche, des produits chimiques et des particules peuvent pénétrer dans les mécanismes internes. Cela peut causer des dommages, une accumulation de saleté et des blocages. Cela créer également un terrain fertile pour les micro-organismes. L’utilisation de technologies de contrôle de mouvement insuffisamment étanches dans des conditions difficiles nécessite des coûts supplémentaires de boîtier et un entretien plus fréquent.

Chaque composant devra donc être rendu étanche, y compris les supports moteur. Le nettoyage par essuyage, l’étanchéité et les joints d’étanchéité font partie intégrante du succès d’une machine, et donc de sa durée de vie. L’essuie-glace de nettoyage balaie les impuretés du tube de rallonge pendant le fonctionnement et empêche l’infiltration d’eau. Les joints assistent les essuyeurs. Les joints assurent l’étanchéité entre les boîtiers, les écrans, les moteurs et les composants de fixation arrière.

L’un des meilleurs indicateurs de l’efficacité de l’étanchéité d’un système est le marquage international de protection ou code IP. L’indice de protection (IP) est la norme mondiale pour mesurer la protection contre la pénétration de matières solides et de liquides. La classification IP spécifie le degré de protection vis-à-vis de l’environnement qu’un boîtier offre contre les matières étrangères qui peuvent affecter ses fonctions.

Menu