Comment des robots mobiles hors du commun, actionnés par des servomoteurs Elmo, ont révolutionné l'entreposage

Il y a dix ou vingt ans, les clients qui achetaient des marchandises en ligne attendaient cinq à dix jours pour recevoir leur commande, à moins de payer des frais exorbitants pour une livraison express. À l’heure actuelle, les modèles de commerce électronique ont habitué les consommateurs à une livraison quasi instantanée. Ils peuvent télécharger des livres, de la musique, des films et des podcasts en touchant simplement un écran. Même lorsqu’ils achètent des produits physiques en ligne, les consommateurs s’attendent à recevoir leur colis en une fraction du temps qui était nécessaire auparavant. Pour pouvoir réaliser une livraison rapide et fiable à un prix minimum, un géant asiatique du commerce électronique a lancé une initiative visant à remplacer ses centres d’expédition traditionnels par des installations de tri entièrement automatisées et sans présence humaine. Le succès de l’entreprise repose sur une flotte de robots mobiles à profil surbaissé propulsés par des servomoteurs compacts, efficaces et performants, d’Elmo Motion Control.

Robots mobiles compacts

Les détaillants vendent une vaste gamme de produits, allant des fruits de mer au shampoing, des T-shirts aux tablettes, et bien plus encore. Pour satisfaire la demande des clients, les centres de tri doivent pouvoir traiter jusqu’à 9 000 colis par heure. La solution a consisté à placer la commande dans des nacelles qui sont transportées tout au long des installations à l’aide de robots mobiles. Les nacelles sont élevées par des pattes métalliques. Les robots roulent par-dessous et s’élèvent verticalement jusqu’à ce que les pattes ne soient plus en contact avec le sol (voir figure). Le robot peut alors transporter la nacelle jusqu’à un poste d’emballage désigné, en s’orientant à l’aide de codes-barres disposés sur le sol du centre logistique.

L’agencement de l’entrepôt présente un certain nombre de défis. Les robots doivent avoir un profil surbaissé afin de pouvoir passer sous les nacelles. Ils doivent également être extrêmement compacts afin que des centaines, voire des milliers d’entre eux puissent se déplacer dans les installations sans se heurter. Ils doivent simultanément être capables de soulever des charges pouvant être très lourdes, car si une nacelle peut contenir des mouchoirs en papier, une autre peut contenir des sacs de 300 kg de nourriture pour chiens. Enfin, les robots doivent offrir l’autonomie la plus longue possible par rechargement. En effet, l’entrepôt ne peut pas satisfaire les commandes des clients si tous les robots sont dans leurs stations de chargement.

robots mobiles dans l'entrepôt

Figure 1 : Des robots mobiles roulent sous les nacelles et s’élèvent afin de transporter des marchandises dans l’entrepôt.

Un concentré de puissance

Les robots sont propulsés par deux roues motrices avant. Ils sont aussi capables de lever verticalement pour soulever les nacelles. Pour alimenter les deux roues motrices avant, l’équipe d’ingénieurs a fixé deux servomoteurs sans balais de 750 W. Étant donné les restrictions de déplacement des robots, l’équipe avait besoin de moteurs possédant le plus de puissance possible pour un faible encombrement. L’équipe a trouvé la solution dans les moteurs Solo Guitar d’Elmo. Les moteurs Solo Guitar fournissent jusqu’à 4,8 kW de puissance permanente ou 5,4 kW de puissance de crête, dans un boîtier ne mesurant que 46,7 mm x 61 mm x 80 mm.

Le troisième pilier du système est l’élévateur rotatif, qui est actionné par un moteur à balais de 100 W, capable de soulever jusqu’à 300 kg. Pour y arriver, l’équipe a choisi un moteur Elmo Solo Whistle, qui délivre 2 kW de puissance permanente ainsi que de puissance de crête, dans un boîtier de 58,25 mm x 46,5 mm x 28,5 mm. Les moteurs Solo Whistle reçoivent des signaux d’impulsion/direction directement du contrôleur du client.

Menu